Lorraine
Publié le - 1346 visonnages -

Les mines anciennes du Warndt

Les mines du Warndt ont été étudiées au niveau archéologique depuis les années 1970, dates durant lesquelles ont été initiées les premières explorations et prospections. Les premières recherches ont permis d’explorer les centres miniers les plus importants, mettant en exergue la fragilité des sites par rapport à la pression humaine. Ces anciennes exploitations minières s’ouvrent dans le relief de côte qui ceint la dépression du Warndt : Wallerfangen en Sarre et Falck, Hargarten-aux-Mines, Longeville-les-Saint-Avold, Saint-Avold, Cocheren, en Moselle. Creusées à l’affleurement dans les grés intermédiaires du Trias,  immédiatement au-dessus du grès vosgien, elles exploitaient le cuivre sous forme de malachite - plus rarement d’azurite - et le plomb argentifère. La plupart des réseaux encore accessibles présentent des vestiges datés de l’époque médiévale au XIXe siècle. 

 

 

Les investigations s’orientent vers la recherche de nouvelles traces d’exploitation plus ténues pouvant correspondre à des formes d’extraction  d’époques plus anciennes en particulier les Ages des Métaux.

Un programme d’inventaire prospection réalisé depuis 2010 a permis de préciser l’implantation des activités minières. Ce programme pluridisciplinaire est en relation étroite avec d’autres recherches menées à l’échelle nationale et internationale notamment pour ce qui concerne le cuivre (UMR CNRS 5608).

Les mines du Warndt ont fait l’objet d’une campagne intensive de prospection inventaire permettant de localiser et de cartographier avec précisions les principales concentrations de travaux encore visibles au sol. Ces prospections ont fait l’objet de plusieurs travaux universitaires dont un mémoire DSA (M2 +)  en lien avec deux laboratoires de l’Université de Lorraine : le laboratoire HISCANT-MA et le laboratoire GéoRessources.Près de 30 sites et 600 entrées de galeries ont été répertoriés et cartographiés. 

Ces prospections ont mis en évidence des indices d’occupation proches des principaux centres miniers  datant de la Protohistoire.